Pour me joindre...

Réception des œuvres ...

Le Village et la Ville

Je considère que c’est un sujet intéressant. Le style est très particulier et original. Il me fait penser à des nouvelles de Edgar Allan Poe. Texte complet ...

Jeanine FÉRAL,
Université de Montréal

Le Village et la Ville

« Et dans l’esseulement, je n’aimerai que moi-même, et ne vais pas créer de ces rêves aux chairs consolantes » (« Sables », p. 75). Cette citation nie chez l’auteur la volonté de rêves d’évasion et explique les nombreux fantasmes et les éléments merveilleux qui servent à l’invasion d’un univers aux coordonnées floues. Texte complet...

 Histoires simples et sorcelleries

[…] Les sorcelleries lyriques de Denys Gagnon sont plus turbulentes. De la concision, […], mais un phrasé impressionniste, souvent découpé au scalpel, qui glisse dans le sang des humains et le ventre des pierres pour y dépister la mort, le silence fondamental des êtres. Car, dans cette écriture dure et poétique qui nous livre des récits inquiétants, le défi suprême reste de trouver un sens à la vie. Texte complet...

Madeleine OUELLETTE-MICHALSKA : Le Devoir, 3 avril 1982

Léonce CANTIN : Québec français, octobre 1981

 Le nouveau souffle littéraire

Quelques labels de qualité

[…] À côté de ces femmes, une nouvelle génération d’hommes n’est certes pas étrangère à ce monde en changement. Ils renouvellent eux aussi l’univers de la fiction : dans leurs livres, des enfants souffrent et meurent, le monde est dévoré par le cancer de la violence. Lisez surtout Pierre Billon (L’Enfant du cinquième étage) et Denys Gagnon (Le Village et la Ville). […]

Jean ROYER : Le Devoir, 8 janvier 1983

Page 1 2 3 4 5 6
Go to top of page